En route vers votre premier « insanity » : progression, efficacité et précautions

Aujourd’hui je vous parle des vidéos d’exercices intitulés insanity.  Je prends le temps de vous en parler parce que je considère que cette série de vidéos d’entraînement est extrêmement efficace pour améliorer les aspects les plus importants de votre condition physique : l’endurance, la puissance, la force, et la vitesse de récupération. Je considère qu’il y a un lien direct entre votre capacité à réaliser un de ces entraînements du début à la fin et votre composition corporelle.  En d’autres mots, si vous êtes en mesure de réaliser un entraînement d’athlète, vous aurez un corps d’athlète.  À ce niveau, insanity représente un très beau défi. Si vous faites insanity, n’embarquez plus sur la balance et concentrez-vous sur vos efforts sans regarder en arrière.

De plus, les entraînements insanity vous permettent de développer votre puissance et votre endurance sans vous faire prendre trop de masse musculaire.

Cependant, ne vous lancez pas dans un programme insanity sans vous préparer physiquement.

Précaution 1 : possédez-vous la force?

Voici le gros bémol cependant.  Si vous êtes un débutant ou si vous ne possédez pas la force pour réaliser les mouvements, les entraînements vont rapidement devenir éreintant, dangereux et beaucoup moins efficace. En fait, je dirais même que très peu de gens présentent les prérequis pour tirer le maximum de profit de cette série de vidéos. En visionnant et en expérimentant les vidéos, on peut rapidement s’apercevoir que la vedette de ces vidéos, Shaun T, est celui qui présente le plus les propriétés athlétiques requises pour passer à travers ces entraînements sans tricher ses mouvements.

Précaution 2 : maitrisez-vous suffisamment les techniques de mouvement?

Lorsque vous faites un entraînement de musculation, l’entraîneur vous incite à réaliser chaque répétition à la perfection, parce que la moindre compensation vous empêche de stimuler les muscles au maximum.  Il faut plusieurs mois, voire années d’expériences pour bien réaliser les mouvements de base.  Dans insanity, les mouvements doivent être réalisés plusieurs dizaines de fois par entraînement, à une vitesse de plus en plus rapide. Des mouvements répétés avec une technique inadéquate peuvent entraîner des blessures.

Précaution 3 : les mouvements avec impacts

J’adore les mouvements avec impacts.  Ces types de mouvements vont chercher toutes votre énergie.  Cependant, si vous présentez un surpoids et êtes déconditionnés, il se peut que des impacts répétés sur vos articulations vous nuisent trop pour que vous puissiez tirer un bénéfice santé et du plaisir de ces entraînements.

La solution : optimisez votre potentiel de dépense énergétique

En allant chercher une base de force, de vitesse et d’agilité, vous serez en mesure de tirer le plein potentiel de ces entraînements. Pour ce faire, il faudra réaliser régulièrement des entraînements avec des squats complets, des fentes (« lunges »), des push-ups. Vous devez développer  la force et l’endurance des muscles profonds de l’abdomen pour garder votre colonne à l’abri des blessures.  Si vous n’êtes pas en mesure de réaliser 50 squats avec une bonne technique et une bonne profondeur, si vous peinez à réaliser 20 fentes sur chaque jambe sans reprendre votre souffle ou sans douleur aux genoux, ou si la réalisation d’un push-up vous semble aussi impossible que de gagner le gros lot, ne vous embarquez pas dans insanity pour l’instant.

C’est la raison pour laquelle il faut bien comprendre que plus vous êtes en forme, fort et puissant, plus vous développez votre potentiel d’accélération du métabolisme.  En d’autres mots, imaginez que votre métabolisme représente le moteur d’un véhicule et que l’essence représente vos calories. Si vous boostez votre véhicule pour augmenter sa vitesse maximale et sa vitesse d’accélération, vous vous retrouverez avec un véhicule qui a le potentiel de dépenser de l’essence en claquant des doigts.  Si votre véhicule n’a pas l’équipement pour aller vite et accélérer rapidement, vous serez forcé de bruler l’essence selon les limites du véhicule. Si votre corps n’a pas les outils pour réaliser insanity, vous n’irez pas chercher les meilleurs résultats.

Le fait de développer votre force et votre puissance musculaire ne va jamais vous empêcher d’atteindre vos objectifs de perte de poids.

Optez pour l’approche suivante :

Étape 1 : développer la technique et l’endurance musculaire et cardiovasculaire

Étape 2 : développer la force en optimisant la technique

Étape 3 : apprendre à maitriser les mouvements de puissance avec adresse

Étape 4 : Introduction aux efforts d’intensité maximale

Étape 5 : Insanity

Étape 6 : Savourez votre succès

Demandez à un entraîneur de vous guider dans ce processus. Gardez comme philosophie que la qualité des mouvements équivaut au réel dépassement de soi, parce que c’est facile de tricher lorsqu’on augmente l’intensité.

Votre nouvelle philosophie? Se préparer comme athlète, s’entraîner comme un athlète, avoir un corps d’athlète. Fixez-vous un parcours insanity comme objectif, et non comme point de départ.

Advertisements

Publié le février 4, 2014, dans Article / Activité physique, et marqué , , , , , . Mettre ce permalien en signet. 2 commentaires.

  1. Bonjour. je suis très interessée par ce programme qu’il faudrait que j’adapte : je ne peux pas sauter.
    Ta préparation me parait excellente. As-tu des DVD qui la détaille ou connais-tu un pré-Insanity ?
    Merci
    Solange

  2. Bonjour! Je ne connais pas la nature de vos problèmes articulaires vous empêchant de sauter. Comme le programme insanity a énormément recours à l’effort explosif et à la plyométrie, il n’est probablement pas dans votre intérêt de le réaliser. Vous vous intéresserez sans doute aux entraînements à faible impact. Voici un exemple d’entraînement moins difficile pour les articulations : https://www.youtube.com/watch?v=uNrqrk2xcAo

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :